Un abécédaire augmenté

Un abécédaire augmenté

Ce projet éditorial est la fruit de la rencontre entre un programme de recherche, qui place les données empiriques au coeur de son dispositif d’enquête, et d’un dispositif technique permettant de faire coexister et interagir, dans une même fenêtre, trois types de “données” : un texte long (argumentaire), des textes courts (notices) et des fichiers multimédias de toutes sortes (matériaux d’enquête, notes de lectures, interventions filmées, etc.).

Faire coexister compte-rendus et matériaux d’enquête

  • Le texte long proposera un essai rédigé à plusieurs mains sur les droits de citoyenneté en Méditerranée, du XVIe siècle à aujourd’hui, construit à partir des enquêtes présentées dans l’abécédaire et émaillé de renvois aux différents éléments le composant (notices, matériaux, etc.).
  • Les textes courts, quant à eux, ont été pensés sur le format de notices de dictionnaire (3 à 4 p. maximum), d’un abécédaire plus exactement. En cohérence avec les objets et méthodes du groupe, il ne s’agit en effet pas de produire une série de définitions génériques des grandes catégories généralement mobilisées en SHS pour penser la citoyenneté, mais de restituer brièvement des enquêtes qui mettent en jeu à la fois, le travail du chercheur et toute une série d’objets, statuts, institutions, lieux, etc., par lesquels sont revendiqués, vivifiés, exercés ou éteints des droits de citoyenneté, dans les sociétés méditerranéennes modernes et contemporaines.
  • Au coeur de la pratique des sciences sociales revendiquée par les membres de ce projet, un des objectifs centraux de cette opération éditoriale a consisté, depuis l’origine du projet, à mettre en valeur les données empiriques à partir desquelles sont construites les enquêtes des chercheurs. Aussi, nous avons concentré nos efforts sur la recherche d’une solution technique offrant au lecteur la possibilité d’avoir simultanément accès aux textes et aux matériaux d’analyse qui les fondent (documents d’archives, extraits d’entretiens ou de carnets ethnographiques, enregistrements, photos, cartes, vidéos, sites internet, etc.).

Trois modes de navigation

Outre la coédition numérique de textes et de matériaux d’enquête, il s’est agi pour nous de réfléchir aux modes de navigation à mettre à disposition des lecteurs pour leur permettre de s’orienter parmi la masse et la variété des données, et d’établir des corrélations entre des matériaux issus de lieux et d’époques différents.

  • Un premier mode de navigation permettra une visualisation cartographique des enquêtes à laquelle sera adjointe une timeline, permettant de faire varier les bornes spatiales et chronologiques du parcours.
  • Un deuxième mode de navigation passera par un nombre restreint de méta-catégories, de concepts organisateurs qui, issus des enquêtes, offriront au lecteur des clés pour s’orienter dans la base de données multimédias de la plateforme.
  • Enfin, plus “classique” mais indispensable, un index alphabétique donnera accès à l’ensemble des entrées de la plateforme et des arborescences qui les structurent.

Une plateforme collaborative

Enfin, l’objet dont il est question (la citoyenneté) revêt une actualité brûlante dans les sociétés du nord et du sud de la Méditerranée, et il nous paraissait important de trouver les moyens de faire de cet objet éditorial une plateforme collaborative sur laquelle quiconque pourrait rendre compte d’expériences de revendication et d’exercice de droits locaux. Ces témoignages et les éventuels documents, objets, etc., qui les accompagnent constitueront autant de nouveaux matériaux à disposition des auteurs et des lecteurs de l’abécédaire, après un travail de modération du comité éditorial.

***

Structure des notices

Concrètement, la notice proprement dite est construite autour d’un mot appartenant aux sources/terrains, dont la chose, le processus, la condition etc. que celui-ci désigne sont resitués dans le contexte (de production, d’usage de revendication, d’exercice,  etc.) qu’il contribue à dessiner. Ce travail de contextualisation devra permettre de rendre compte de la relation que les contemporains instituent/instituaient entre ce mot et les droits de l’appartenance.

De nos discussions ont par exemple émergées les entrées suivantes : collette, calunnia, imborsazione, kefalet, han, taïfa, jattanza, ballotazione, auberge, aubaine, bayt al-mâl, hawma, creditore, parrain, ban, bandit, eşkiya, gharîb, Nuit debout (République), Taksim, gecekondu, raqm as-sajal, carte de séjour, Gruppi di Acquisto Solidale (GAS), jardin partagé, collocation, ta‘adhudiyya, volontariato, fête des voisins

La notice comprendra :

  •         Un rapide état de l’art, corrélé à des références bibliographiques.
  •         Les liens du « mot » choisi avec le thème de l’appartenance.
  •         Un paragraphe d’explicitations sur les sources liées à la notice.
  •         Des extraits des sources en question (entretiens, vidéos, photos, tableurs).
  •         Une série de mots clés.

Toute notice sera par ailleurs accompagnée des matériaux d’enquête (de tous types : documents d’archive, extraits d’entretiens ou de carnets ethnographiques, etc. ; et de tous formats : images, fichiers audio ou vidéo, etc.) qu’elle a mobilisés.